Les campagnes de fouilles

Fouilles à Plagne

Fouilles à Plagne

 

Premiers sondages de la Société Des Naturalistes d’Oyonnax (2009-2010)

Suite à cette découverte, les membres de la SDNO ont entrepris de déblayer le chemin : plusieurs empreintes alignées attestent de la présence de pistes de sauropodes qui se poursuivent sur de longues distances.

Le retentissement mondial de cette découverte conduit à la mise en place, dès l’été 2010, d’un chantier de fouilles paléontologiques mené par le Laboratoire de Géologie de Lyon (UMR CNRS 5276, Université Claude Bernard, Lyon1), en collaboration avec la SDNO, le soutien des collectivités territoriales et de la Communauté de Communes du Pays Bellegardien.
L’exploitation scientifique du site dinoplagne est dirigée par Pierre Hantzpergue, Professeur et Jean-Michel Mazin, Directeur de recherche, UMR CNRS 5276.

Durant le mois de juillet 2010, la première campagne d’étude du site Dinoplagne a mobilisé une trentaine de fouilleurs associant des étudiants en géologie de différentes universités françaises et quelques membres de la SDNO.
Cette première campagne d’étude a pour objectif d’évaluer le potentiel scientifique du site dinoplagne. À cette fin, des méthodes variées et complémentaires sont mises en œuvre : étude géologique, décapage des surfaces fossilifères, consolidation des empreintes, identification, mesures et archivage numérique des pistes de dinosaures…
L’exhumation des pistes de dinosaures demande un décapage progressif afin de ne pas endommager les surfaces porteuses d’empreintes. Successivement, la terre végétale est enlevée à la pelle mécanique, puis manuellement, et les bancs calcaires sont démantelés au marteau piqueur puis à la massette et au burin…
…puis, une approche plus délicate de la surface s’effectue à la main, chaque empreinte étant ensuite dégagée de son remplissage sédimentaire à l’aide de fins burins et nettoyées par brossage.
 
En juillet 2011, après un décapage efficace du terrain par la société STPFA, l’équipe scientifique poursuit les objectifs fixés au terme de la fouille 2010 avec notamment le prolongement des pistes « Maxime » et « Odysseus ».

Le 22 juillet, la piste du sauropode « Odysseus » comptabilise 115 pas sur une distance de 155 mètres. À ce jour, la commune de Plagne détient le record mondial de la plus longue piste de sauropode.

La campagne de 2012

Pour la troisième année consécutive, l'équipe du Laboratoire de Géologie de Lyon prolonge les fouilles sur le site dinoplagne. Ce sera la dernière : inutile en effet de décaper d'autres pistes, pour l'instant enfouies et naturellement protégées. Tous les efforts vont être consacrés à la préparation fine et à l'étude de l'exceptionnelle piste d'Odysseus et de la "zone 500".
Parallèlement, sous la maîtrise d'œuvre de la Communauté de Communes du Pays Bellegardien, les collectivités et partenaires poursuivront l'étude et la mise en place d'une protection et d'une valorisation de ce site, afin qu'il soit accessible au public.